Nos fondements

Selon Piaget, l’apprentissage est un processus actif, qui découle du désir naturel de l’enfant de sentir, d’explorer, de bouger, et de maîtriser. Il pensait qu’il était primordial de guider les enfants dans leur voyage tout en leur laissant la liberté de mener leurs propres explorations et de vivre leurs propres expériences par un processus individuel d’essais et d’erreurs. Le rôle des éducatrices consiste simplement à soutenir les enfants dans leur progression dans leurs différents stades de développement, en encourageant constamment leur créativité et imagination.

L’objectif est de créer des hommes et des femmes capables de faire de nouvelles choses. – Jean Piaget

Le développement cognitif

Lors de ses recherches sur l’éducation des enfants, Piaget a défini 4 stades de développement cognitif chez l’enfant correspondant à des niveaux de développement de l’intelligence. Ce processus ne peut être accéléré, et les stades se succèdent selon une séquence identique pour tous les enfants, sans qu’aucun ne soit jamais sauté.

Le stade sensori-moteur

Le nourrisson découvre le monde à travers ses sens et ses mouvements. Il ne voit le monde que de son propre point de vue , il est égocentrique. Au début de cette période il agit automatiquement sans compréhension ni intention; plus tard il coordonne ses sens et progressivement devient capable d’anticiper les évènements et d’imaginer un objet qui n’est pas présent. Vers la fin de ce stade il commence à tester l’usage des objets, à se fixer des objectifs sur la manière de les utiliser et à réfléchir à un problème avant d’agir.

Le stade préopératoire

C’est le développement de la conscience de soi. L’enfant commence à utiliser des images internes, des symboles et le langage. Il s’intéresse avant tout à la forme et l’aspect des objets. Il est capable de les classer de façon logique (par taille par exemple), peut comparer 2 objets, mais ne peut encore se concentrer que sur un seul de ses attributs (taille, couleur). L’enfant demeure égocentrique car il ne peut voir le monde du point de vue des autres.

Le stade des opérations concrètes

L’enfant acquiert la capacité de réaliser des opérations logiques, mais seulement à partir d’objet concrets, réels. Il réalise qu’un même objet peut prendre des formes différentes et qu’il peut avoir plusieurs attributs: il peut être gros et vert par exemple. A ce stade il devient de moins en moins égocentrique.

Le stade des opérations formelles

L’enfant commence à manipuler des idées et peut résonner sur la seule base d’énoncés verbaux. Il n’a plus besoin de se référer à des objets concrets, et peut suivre une argumentation. Il commence à faire des raisonnements, et ses nouvelles capacités d’imagination lui permettent dorénavant de prendre en compte un autre point de vue.

Ces 4 stades de développement cognitif de l’enfant correspondent à des niveaux de développement de l’intelligence. Il faut qu’un stade soit achevé avant que l’enfant ne puisse entamer le suivant. 

L’épanouissement

Cette pédagogie, née il y a 80 ans, privilégie l’épanouissement de l’enfant, le développement de son intelligence émotionnelle, affective et intellectuelle, et de ses capacités sociales, motrices, et créatives.

L’ambition et la compétitivité que nous vivons dans notre vie d’adulte a malheureusement trouvé son écho dans nos garderies. Nous ambitionnons sur nos enfants en omettant que chacun d’entre eux est unique, et possède des capacités et des aptitudes qui lui sont propres. Le système éducatif finlandais a parfaitement compris que cette ambition que nous nourrissons envers nos enfants leur est préjudiciable à long terme. Le pays a entrepris depuis plusieurs années une refonte de son système éducatif et de ce fait a reformulé les principes pédagogiques des Jardins d’enfant.

Nous ne pouvons pas ici adapter ce système, mais nous pouvons en gagner un enseignement certain. 

Remettre l’enfant au cœur du système éducatif: Respecter les étapes de développement cognitif de l’enfant et l’aider à développer son intelligence affective, émotionnelle, créative et intellectuelle lui permettrait d’atteindre son équilibre intérieur et d’appréhender l’avenir dans de meilleures conditions. Privilégier l’intellect au détriment de toute autre forme d’intelligence c’est construire une maison sans fondation. Qu’un seul pilier soit ébréché, et l’équilibre et la solidité de la maison est compromise; et si un seul pilier est manquant, la maison ne connaîtra jamais sa splendeur.

Notre objectif est de donner à chacun des enfants les outils qui lui sont nécessaires pour se développer en accord avec sa personnalité et ses capacités individuelles. La confiance en soi et la fierté que peut ressentir un enfant devant ses actes, ses pas, ses gestes et ses accomplissements sont indissociables de son épanouissement.           

Menu